Spectacles

2020

1 jan « La vérité » de Hirokazu KORE EDA : les relations mère-fille dans le spectacle, entre tendresse et haines. Malgré la performance de Binoche et Deneuve, moins convaincant que les films japonais du metteur en scène AA

4 jan « Le meilleur reste à venir » de DELAPORTE et LA PATELIERE : dans la veine de leur précédent « Prénom », un « film de boulevard » avec humour simpliste et fin mélo-tire-larmes ; complaisant et « mode du moment »  A-

6 jan « Talking about trees » de Suhaib GASMELBARI : attachant quasi documentaire sur quatre vétérans du cinéma au Soudan, qui veulent rouvrir une salle en ruine pour y projeter un film ; entre allusions politiques, humour généreux et nostalgie AA

11 jan « Wozzeck » de Alban BERG (MET Trans) : belle performance au niveau de la direction musicale, de la distribution et de la mise en scène sur un thème noir et une composition contemporaine heurtée (1922) AA+

13 jan « Les fourberies de Scapin » de MOLIERE (Com Fr Trans) : la redécouverte d’un texte (au delà de la farce) et d’une pièce (rappelant les sorties scolaires d’antan) grâce à la mise en scène de PODALYDES, à la scénographie de RUF et au jeu exceptionnel des acteurs du Français AAA

16 jan « Les siffleurs » de Corneliu PORUMBOIU entre Canaries et Roumanie, magouilles, violence et sexe, sur un mode décalé AAA

17 jan « Le lac aux oies sauvages » de DIAO Yinan ; la cavale mortelle d’un assassin involontaire de flic. Tourmenté et noir dans une Chine en « cour des miracles » AA

18 jan concert au Quintaou : Kodaly, Mozart et récital klezmer avec David KRAKAUER à la clarinette AAA

20 jan « Alice et le maire » de Nicolas PARISER : réflexion intéressante et sans prétention sur l’exercice du pouvoir, servie par un LUCHINI sobre et une DEMOUSTIER fraiche et directe AA+

30 jan « Le photographe » de Ritesh BATRA : la permanence des relations ancestrales dans les couples et les familles dans la Mumbai (Bombay) de l’Inde moderne. Un beau film sensible et délicat avec un fin ouverte AA

1 fev « Porgy and Bess » de George GERSHWIN (MET Trans) : belle mise en scène sur un livret touffu et des voix (excellentes par ailleurs) qui écrasent un peu la ligne musicale AA

8 fev « La Llorana » de Jayro BUSTAMENTE : les hallucinations morbides de la famille d’un général retraité, génocidaire d’indiens, condamné et aussitôt acquitté, face à la vindicte sourde de ses victimes et à la présence d’une mystérieuse jeune servante indienne AAA

9 fev « Séjour dans les monts Fuchun » de GU Xiaogang : premier volet des tribulations d’une fratrie de la ville de Fuyang écartelée entre modernisme économique contemporain et traditions sociales et familiales datées de plus de deux générations AA+

27 fev « La lettre à Franco » de Alejandro AMENABAR : à Salamanque, fin de vie contrariée de Miguel de Unamuno qui l’amène à prendre une position radicale face à l’avènement du franquisme AAA

4 mars « Hors normes » de Nakache et Toledano : un plaidoyer pour l’aide aux autistes et autres mal-normés, avec un Vincent Cassel sobre et efficace AA

5 mars « Dark waters » de Todd HAYNES : malgré le Tefal, les dégâts de DuPont ne glissent pas sur l’avocat Robert Bilott AA+

7 mars « de Gaule » de Gabriel le BOMIN : de la drôle de guerre ai 18 juin, l’illustration conventionnelle d’un choix A+

8 mars « Jojo rabitt » de Taika WAITITI : les tribulations oniriques, désopilantes et poétiques d’un apprenti Jungsturm AAA

Le confinement, qui a débuté le 16 mars nous prive hélas, des nouveautés en salle. Cela nous a permis de revoir en replay ou en VOD (ou de découvrir) des spectacles (films, pièces de théâtre, ou opéras) marquants

17 mars « Vénus beauté » de Tonie MARSHALL, comédie douce amère dans un salon de beauté AA
18 mars « Elle s’en va » de Emmanuelle BERCOT, ou la dérive créatrice d’une restauratrice en panne d’amour AA
22 mars « Uzak » de Nuri Bilge CEYLAN , difficile cohabitation d’un photographe avec son cousin rustique AA+
24 mars « Les vestiges du jour » de James IVORY, les relations ancillaires dans la haute société britannique AA
25 mars « La chambre bleue » de Mathieu ALMARIC, drame passionnel et crime dans une ville de province AA
29 mars « L’hôtel du libre échange » de FEYDEAU, par le Français, belle mécanique d’horlogerie AA+
30 mars « Arizona junior » des frères COEN, l’Amérique profonde au filtre de l’absurde AA
31 mars « Fête de famille » de Cédric KAHN, quand tout va à vau l’eau, entre fragilité et folie AA
1 avril « Les estivants » de Valeria BRUNI TEDESCHI, ou Gorki sur la Riviera AAA
5 avril « L’avare » de MOLIERE,au Français, avec une interprétation splendide de Denis PODALYDES AA+
8 avril « Un divan à Tunis » de Manele LABIDI (new !), la difficile insertion d’une psychanalyste AA
12 avril « Barry Lyndon » de Stanley KUBRICK, la résistible ascension d’un jeune parvenu AAA
13 avril « Le fil à la patte » de FEYDEAU par le Français, un feu d’artifice servi par des acteurs au sommet AAA
15 avril « Les Misérables » de Ladj LY, scènes ordinaires de la vie dans une banlieue dite « difficile » A
19 avril « Le Misanthrope » de MOLIERE au Français mis en scène par PODALYDES et avec CORBERY,  AAA (malgré une prise de son perfectible)
22 avril « L’heure d’été » d’Olivier ASSAYAS sur la famille face au deuil et à la succession AA+
29 avril « L’appât » de Bertrand TAVERNIER, une pseudo-tragédie avec un trio de jeunes minables, surprenant chez Tavernier A-
3 mai   « Cyrano de Bergerac » de ROSTAND au Français, avec un Michel VUILLERMOZ au sommet AAA
4 mai   « Un mauvais fils » de Claude SAUTET à contre emploi. Bon mais daté AA
6 mai   « Diplomatie » de Volker SCHLONDORFF, reprise réussie de la pièce de 2011 au Th de la Madeleine AA+
7 mai   « L’agent immobilier » de KERET et GEFFEN avec Mathieu ALMARIC excellent dans cette mini série surréaliste de 160mn AA+
13 mai « Faute d’amour » de Andrei ZVIAGUINTSEV, sombre et magnifique (après « Léviathan » et « Elena ») AAA
16 mai  « Snow therapy » de Ruben OSTLUND : une avalanche de problèmes de famille, poussif A+
20 mai  « Happy end » de Michael HANEKE, révoltes bourgeoises à Calais A-
25 mai  « White god » de Kornel MUNDRUCZO, étonnante odyssée canine à Budapest AAA
2 juin    « L’amour halal » de Assad FOULADKAR, sympathique vaudeville libanais et rhomerien AA
3 juin    « L’enfer » de Claude CHABROL, drame d’une jalousie pathologique en province AA
4 juin    « Curiosa » de Lou JEUNET, passions croisées entre les HEREDIA, Henri de REGNIER et Pierre LOUYS AAA
7 juin     » La dame de chez Maxime » de FEYDEAU, toujours aussi efficace avec un Micha Lescot parfait AA+
8 juin    « La grande cuisine » de Ted KOTCHEFF, policier mondain et médiocre B
10 juin  « Rien ne va plus » de Claude CHABROL, ou les belles pirouettes de Huppert et Serrault AA
13 juin  « le Domaine » de Tiago GUEDES, un latifundiste entre deux époques portugaises AA+
14 juin  « Night Call » de Dan GILROY, le fait divers macabre hissé au niveau du management AA+

 

2019

6 jan « Un homme fidèle » de Louis GARREL : les voies tortueuses des amours et du hasard AA

10 jan « Une maison de poupée » de Henrik IBSEN au Th de la GM: d’une femme en avance sur son siècle AAA

12 jan « Adriana Lecouvreur » de Francesco CILEA (MET trans) : rare et étonnant, de belles voix sur musique de film façon années 60 AA+

13 jan « Asako » de Ryusike HAMAGUCHI : entre souvenirs et réalité, la rédemption par une chatte AAA

29 jan « Cold war » de Pawel PAWLIKOWSKI : une liaison tourmentée de part et d’autre du rideau de fer AAA

7 fev  « la Mule » de Clint EATSWOOD » la seconde vie d’un octogénaire en CDD mafieux AA

9 fev « Carmen » de BIZET avec Roberto ALAGNA (MET trans) : beau et vif AAA

19 fev  » La Favorite » de Yorgos LANTHIMOS : relation débridée et truculente de la reine Anne avec ses favorites successives AA+

25 fev « Marie Stuart » de Josie ROURKE : ou la lutte pour le trône entre la belle « Bloody Mary » et l’inflexible « Reine vierge » AAA

28 fev « Celle que vous croyez » de Safy NEBBOU : avec une Juliette BINOCHE parfaite sur un scénario astucieux mais trop plat sur la partie internet (le premier tiers du film quand même) AA

2 mars « La fille du régiment » de Gaetano DONIZETTI (MET trans), opéra très comique et avec une verve éblouissante mais aussi des morceaux de bravoure techniques AAA

20 mars « Le mystère Henri Pick » de Rémy BEZANCON d’après le livre de David FOENKINOS : agréable et bien mené AA

2 avril « Festen » d’après le film de Thomas VINTERBERG : acteurs et mise en scène de Cyril TEST époustouflants, une réussite complète AAA+

4 avril « La lutte des classes » de Michel LECLERC : les états d’âme d’un couple bobo-gaucho dans leur quartier très populaire, une comédie sociale bien menée AA +

5 avril  » Les étendues imaginaires » de SIEW Hua Yeo : la croissance de Singapour entre polar, magouilles de BTP et esthétisme de l’image A+

14 avril « Les rebelles » de Allan MAUDUIT : fable-farce très réussie sur fond de conserves (à Boulogne sur Mer), harcèlement et mafia belge AA

26 avril « El reino » de Rodrigo SOROGOYEN ou la descente haletante aux enfers, d’une personnalité politique locale, d’un parti, d’un système AAA

29 avril « Green Book » de Peter FARRELLY : la tournée dans le sud US de Don Shirley, pianiste et compositeur noir avec son chauffeur blanc « rital » de NY, ou le thème de Pygmalion, ici réversible (mais de facture très hollywoodienne) AA+

12 mai « Raoul Taburin » de Pierre GODEAU : joli conte retro-provençal sur un petit secret de famille monté en chantilly A+

13 mai « Le cercle de Whitechapel » de Julien LEFEBVRE, une comédie de « boulevard du crime » qui convoque Bernard Shaw, Bram Stoker et Conan Doyle autour de Jack l’éventreur. Des acteurs généreux sur un texte mince et complaisant A

14 mai « Mid90’s » de Jonah HILL : une bande de skaters en lieu et place d’une famille décomposée, ou une grande tendresse malgré la violence des situations et des paroles AA+

16 mai « Passion » de Ryusike HAMAGUCHI, son premier long de 2008 distribué cette année : très rohmerien dans ses dialogues, les états d’âme sociaux et sentimentaux de jeunes trentenaires tokyoïtes AAA

18 mai « Gloria Bell » de Sebastian LEILO, la quête de bonheur d’une cinquantenaire divorcée à qui la danse permet de faire face à ses grands enfants qui prennent leur distances et son ami pusillanime AA

24 mai « Je vois rouge » de Bojina PANAYOTOVA : un quasi documentaire égotiste et post communiste, sur une quête de vérité ; sincère et bien ficelée techniquement AA

25 mai « Retour de flamme » de Juan VERA : les expériences d’un couple Porteños, en mode pause après le départ de leur fils. Hilarant et tendre, avec un Ricardo DARIN flamboyant AAA

28 mai « Fin de service » de Yves GARNIER au Th de St Pée : duo gai et mortifère, apparenté à le Folle de Chaillot avec un Gork impeccable AA+

3 juin « Sibyl » de Justine TRIET, se veut déstructuré chic, avec psychanalyse dévoyée sur fond de roman en panne et film dans la panade. Aussi chiqué et « bling-bling » que « Victoria » en 2016, malgré quelques bonnes idées A-

22 juin « Arsenic et vieilles dentelles » de Joseph KESSERLING au Th du rideau rouge : après la pièce de 1941 et le film de CAPRA de 1944, une reprise sympathique bien que datée A+

18 juillet « Parasite » de BONG Joon-Hoo (le réalisateur du splendide « Transpiercer ») : entrisme et massacre, entre truculence et fable sociale AAA

2 juillet « Le voyage de Marta » du catalan Neus BALLUS : la maturité au risque du tourisme ; sympathique dans son projet mais sur un scénario minimal et une prise de vue primitive, truffée de séquences de caméscope A+

24 juillet « Douleur et Gloire » de Pedro ALMODOVAR : le plus abouti et personnel de ses films. Magnifique AAA

28 juillet « So long, my son » de WANG Xiaoshuai : formidable épopée d’un couple en mal d’enfants des années 70 à nos jours AAA

18 aout « Once upon a time…in Hollywood » de Quentin TARANTINO : formidable introspection sur le cinéma et toutes ses formes et formats AAA

24 sep « Fabrice Luchini et moi » de Olivier SAUTON au Th de St Pée : illustration réussie du barde national des tréteaux AA

30 sep « Jour de pluie à NY » de Woody ALLEN : scénario et dialogues parfaits moyennement servis par les deux jeunes têtes d’affiche AA

9 nov « Madame Butterfly » de PUCCINI (MET trans)  : distribution  inégale avec une Susuki parfaite  AA+

11 nov « Le Traître » de Marco BELLOCCHIO : le méga-procès d’un repenti, seul véritable « homme d’honneur » AAA

15 nov « J’accuse » de Roman POLANSKI : au-delà de la polémique, une formidable machine à preuves AAA

1 déc « Gloria mundi » de Robert GUEDIGUIAN : son 21ème film, magnifique et probablement le plus sombre et pessimiste, autour d’une famille marseillaise minée par les soucis d’argent et les ambitions sordides, AA+

7 déc « It must be Heaven » de Elia SULEIMAN : la recherche de son identité et la découverte du monde par un palestinien lunaire et muet AAA

10 déc « La belle époque » de Nicolas BEDOS : bonne idée de script, belles performances d’acteurs, mais, mise en scène à la mode déstructurée, répliques qui font pchit, sur un ton général complaisant à souhait. B (comme bidon)

11 déc « Lewis vs Alice » de Macha MAKEIEFF (Th Quintaou) : variations sur Alice et un certain Charles Dodgson, professeur à Oxford et ses rêveries. Un spectacle complet, magnifiquement mis en scène et en décors, sincère, plein de poésie et de nonsense, qui met en joie AAA

20 déc « Notre Dame » de Valérie DONZELLI : fable sympathique et généreuse sur la création, la vie de couple et les contraintes du métier d’architecte, avec des audaces cinématographiques intéressantes AA+

2018

8/1     « Star Wars » tome 8 un bon cru

13/1   « Ma vie avec Liberace » de Steven SODERBERG étonnant et gonflé TV 2013 AAA

16/1   « El Presidente » de Santiago MITRE : zoom étouffant sur le pouvoir sur fond blanc de la Cordillière AA+

17/1   « Brillantissime » de Michèle LAROQUE, nullissime, série de sketches ratés CCC

18/1   « Les heures sombres » de Joe WRIGHT ou le tournant de mai 1940 avec un Churchill impeccable AAA

21/1   « L’échange des princesses » de Marc DUGAIN ou l’infortune des jeunes filles de sang royal au XVII -ème siècle AAA

25/1   « La bleuite » de Jean Paul MARI : docu FIPA sur la guerre d’Algérie A+

26/1   « Un adultère » de Philippe HAREL : téléfilm FIPA avec Isabelle CARRE AA

28/1   « Pentagone papers » de Stephen SPIELBERG : le courage de l’héritière du Washington Post face au lobby militaro-industriel AAA

31/1   « La douleur » de Emmanuel FINKIEL ou l’attente fantasmée du retour du mari en 1944 d’après Margueritte DURAS. Parfait ! AAA

4/2     « Tosca » de Puccini : trans MET AA

7/2     « Wonder wheel » de Woody ALLEN : drame de la passion et de la jalousie version Woody AA+

12/2   « Gaspard va au mariage » de Antony CORDIER : ballade poétique au sein d’une fratrie déjantée autour d’un père dionysiaque AA+

16/2    » L’apparition » de Xavier GIANNOLI : Vincent LINDON enquêteur du Saint Siège face au doute AAA

19/2   « Khibula » de George OVASHVILI : de la solitude des politiques désavoués AA

24/2   « La bohême » de Puccini : trans MET NY AA

5/4      » La mort de Staline » de Armando IANNUCCI : le pathos politique tourné en dérision AAA

29/4   « La route sauvage de Andrew HAIGH : un road movie attachant AA

13/5   « Everybody knows » : thriller hispano irano argentin de Asghar FARHADI ou meurtre dans un mariage espagnol AAA

27/8    » La Vie et rien d’autre » de Tavernier : les recherches des morts de la grande guerre en 1920 TV 1989 AAA

29/8   « Shaun le mouton » DA de BURTON et STARZAK : délire urbain TV 2015 AAA

16/9 « Médecin de campagne » de Thomas LILTI : un passage de témoin rugueux et tendre à la fois TV 2016 AA

23/9   « le Poirier sauvage » de Nuri BILGE CAYLAN : les tribulation d’un jeune professeur à la recherche de lui-même

28/9   Concert Borodine Ravel Tchaikovski par l’orchestre du pays basque au Th Quintaou AA+

10/10 « L’amour flou » de Bohringer et Rebbot : une séparation joyeuse et drolatique AA+

11/10  » Nos batailles » de Guillaume SENEZ : la résilience d’un jeune contremaitre devant les difficultés de la vie et du travail AA+

13/10 « Aida » de Verdi transMet AA

14/10 « La jeune fille à la perle » de Peter WEBBER : splendide illustration d’un moment de la vie de Verner TV 2003 AAA

16.10 « La saveur des ramen » de Eric KHOO : où la cuisine rapproche les familles et les pays AAA

18/10 « I feel good » de Kervern et Delépine : la rédemption d’un idiot grâce à la communauté d’Emmaus AA

19/10 « La rose tatouée » de Tennessee WILLIAMS Th Bassu : les bas et hauts d’une jeune veuve dévote et trompée AA

19/10 « Samson et Dalila  » de SAINT SAENS : somptueuse illustration musicale et scénique d’un passage de la Bible AAA

22/10 « Les voleurs » de TECHINE ou l’impossible amour triangulaire (et les débuts du jeune Magimel) TV 1996 AA

23/10 « Les frères Sisters » de Jacques AUDIARD : un western violent et (puis) tendre !! AAA

26/10 « La tendre indifférence du monde » de Adilkahn YERZHANOV : la douce et meurtrière quête de deux amoureux kazakhs

06/11 « Richard II » de SHAKESPEARE au Th de Bayonne (Coll Eudaimonia) : abdication et mort d’un roi écartelé entre ses vassaux, en prélude à la guerre des 2 roses AA

15/11 Collection THANNHAUSER au Guggenheim Bilbao et ABC au musée des Beaux Arts AA+

15/11 « Un homme pressé » de Hervé MIMRAN : bonne performance de LUCCHINI dans un « feel good » AVC movie sur un scénario un peu mince A+

17/11 « Le grand bain » de Gilles LELLOUCHE : ou les 7 « magnifiques » dans l’eau de leur difficulté d’être AA+

18/11 « Mia madre » de Nanni MORETTI entre cinéma et deuil annoncé les angoisses d’une réalisatrice AA

20/11 « Ay Carmen » de José Sanchis SINISTERRA au Th de Bayonne : humeur et mort dans les derniers moments de la guerre civile espagnole AA

29/11 « L’italienne à Alger » de ROSSINI TVtrans : un bijou musical dans un écrin kitch et chatoyant plein se références réjouissants AAA

1/12 « High Life » de Claire DENIS un space odyssey spectral et beau AA+

8/12 « Attila » de VERDI TVtrans de la Scala AA+

9/12 « Leto » de Kirill SEREBRENNIKOV : rock et amitiés sous Brejnev AAA

12/12 « Amanda » de Mikaël HERS : autour du deuil et de la parenté acceptée avec un Vincent LACOSTE parfait AA+

14/12 « Une affaire de famille » de Hirokazu KORE EDA : les bonheurs très ambiguës d’une famille très recomposée AAA

2017

16/1   « Manchester by the sea  » de Kenneth LONERGAN ou la difficile rédemption de « Uncle Lee » : splendide opus en mode mineur AAA

17/1   Marc DESGRANDCHAPS s’expose à la galerie LELONG A. (ne pas manquer aussi l’accrochage de Ernest PIGNON ERNEST) A+

19/1   Albert BESNARD au Petit Palais : belle et riche exposition d’un peintre de la Belle époque (eaux fortes, pastels et huiles) AA

24/1   « Vanishing point » de Marc LAINE au Th de Sartrouville : passionnante mise en scène mêlant vidéo et rock à un road-trip mortel AA

27/1   « Neruda » de Pablo LARRAIN : après « No » de 2012, magnifique épopée chilienne et hymne à la folle liberté AAA

28/1   BD : Bernard COSENDAI (suisse, né en 1950) alias COSEY (Ed Le Lombard) sacré Grand Prix d’Angoulême AA+

29/1   « LaLaLand » de Damien CHAZELLE : plaisant « musical », techniquement réussi, mais il manque le liant et l’étincelle A+

2/2     Brahms et Birtwistle à la Philharmonie de Paris AA+

3/2   « La belle vie » de Jean ANOUILH au Th ASIEM par la troupe d’amateurs de la « Cie du Nombre d’Or » A+

4/2   Exposition Frédéric BAZILLE au Musée d’Orsay : grand portraitiste et pré-impressionniste lumineux AA+

5/2   La garde-robe de Joséphine au Ch de Malmaison : belle exposition temporaire dans un musée attachant A+

6/2   La collection CHTCHOUKINE à la fondation Vuitton : accrochage époustouflant de 150 chefs-d’œuvre AAA (pas une fausse note !)

16/2 « Cosi fan tutte » de MOZART en

: une réussite avec une mise en scène dansée surprenante mais intéressante AA+

26/2 « Lumière ! » de Thierry FREMAUX : lumineuse illustration des débuts du cinéma entre 1895 et 1905 au travers de 108 films sur 1400 AAA

12/3 « M & Mme ADELMAN » de Nicolas BEDOS : ou les tribulation du couple et d’un auteur en mal de créativité AA+

13/3   Disparition de Pierre BOUTEILLER homme de radio et passionné de jazz

13/3 « Silence » de Martin SCORCESE : une mission jésuite au pays du soleil levant ou la foi au péril du doute AA+

14/3 « L’autre côté de l’espoir » Aki KAURISMAKI : immigrés, poker, country nordique et empathie AAA

29/3   ART PARIS : toujours aussi frais et diversifié AA+

31/3   « Orpheline » d’Arnaud des PALLIERES : déchéance et rédemption en forme de flashback/back/back/back. Intéressant. AA

8/4     « Les frères Le NAIN » au Louvre Lens : belle mise en avant des trois frères du XVII ème AA+

8/4     La PISCINE à Roubaix : magnifique réhabilitation du lieu et très belle collection permanente AA

9/4     La villa CAVROIS à CROIX (LILLE) : un chef d’œuvre de conception, une merveille de restauration AAA+++

24/4   « Cessez le feu  » d’Emmanuel COURCOL : la thérapie de 14-18 par l’Afrique, le frère et la femme AA

25/4   « Fleur de neige » (Snegourotchka) de Nikolai RIMSKY KORSAKOV en : une version flamboyante et pessimiste d’un Sacre du Printemps AAA

3/5     « Il faut qu’une porte … » de MUSSET au Français : bonne performance sur un texte court et incisif AA

5/5     « Aurore » de Blandine LENOIR : plaisant et bien joué sur un scénario ténu qui en fait un film à sketches A+

12/5   « Une famille heureuse » de EKVTIMISHVILI et GROSS : lumineuse prise de liberté d’une mère de famille dans une Géorgie « en marche » AA+

19/5   « Les fantômes d’Ismael » d’Arnaud DESPLECHIN : réalisateur écartelé entre une femme, une ex disparue, un frère mythique et un beau-père admiré AA+

20/5   « Après la tempête » de KORE EDA : les variations apaisées d’une famille japonaise décomposée AA

7/7   « Le grand méchant renard » de RENNER et IMBERT : une trilogie de conte douce et savoureuse AA

15/7 « Le dernier vice-roi des Indes » : belle reconstitution coloniale avec ses grandeurs et ses petitesses AA

20/7 « Le Caire confidential » de Tarik SALEH : proche par le titre et l’esprit du « L.A. confidential » de Curtis HANSON de 1997, le film traduit la schizophrénie d’une sociéte malade de ses tabous AAA

27/8 « Les proies » de Sophia COPPOLA : vénéneux remake réussi du film de Don SIEGEL de 1971 AA+

6/9     « Barbara » de Mathieu AMALRIC : splendide ode à la chanteuse AAA

10/9   « Que Dios nos perdone » de Rodrigo SOROGOYEN : sombre enquête dans un Madrid crépusculaire AA.

11/11 « Sens de la fête » de TOLEDANO et NAKACHE : plaisant mais convenu et facile A+

30/11 « La villa » de Robert GUDIGUIAN : magnifique épopée intime sur la famille et les amis AAA

2016

3/1 « Le pont des espions » de SPIELBERG : excellente reconstitution d’un fait historique dans la veine des classiques de Hollywood AA

5/1  » 8 salopards » de Quentin TARANTINO : huis clos sanglant et truculent mais répétitif, un « Reservoir dogs » version western A+

10/1 « Loin de la foule déchainée » de Thomas VINTERBERG d’après Thomas HARDY : belle illustration d’un roman romantique en diable A+

16/1 « Impair et père » de Ray COONEY au Th de Poissy : chaos jubilatoire á l’hôpital par une troupe amateur remontée AA

17/1 « Au delà des montagnes » de JIA Zhangke : Vies croisées et éclatées dans le temps d’une Chine mutante AA+

21/1 « National Gallery » de Frederick WISEMAN (3h) : intéressant mais avec trop de longueurs évitables

31/1 « Roméo et Juliette » de SHAKESPEARE au Français : belle mise en scène et sublime Juliette, malgré un pâle Roméo AA

5/2  » Les poissons rouges » de ANOUILH au Th ASIEM par la troupe d’amateurs de la « Cie du Nombre d’Or » belle performance d’acteurs AA

6/2  » Voyages avec ma tante » d’après Graham GREEN au Th La Pépinière : formidable carrousel d’acteurs sur un texte réjouissant AA+

8/2  » Les Saisons » de Jacques PERRIN : beau documentaire avec quelques redondances AA

10/2 « La Rivière » de BUTTERWORTH au Th des Ch Elysées : scénographie réussie sur un texte indigent et « poissonneux »

11/2 « Le trouvère » de VERDI (Opéra Trans) : formidable distribution et belle mise en scène/ salut AAA

14/2 « Les délices de Tokyo » de Naomi KAWASE : ou la rédemption par les haricots rouges confits. Très beau AA+

21/2 « Ave Cesar » des frères COEN : bel hommage à l’Hollywood des années 50, plein d’ironie affectueuse et de clins d’œil AA+

23/2 « The revenant » de INARRITU : décevant (comme souvent chez ce réalisateur trop content de lui), malgré la performance physique de l’oscarisé

26/2 Photographie la fondation CARTIER : le sombre colombien Fernell FRANCO et l’éclatant japonais Daido MORIYAMA AA

27/2 « Béliers » film islandais de Grimur HAKONARSON (bien mieux que la famille du même nom) ou la fratrie en (dans le) froid AA

16/3 « Ancien malade des hôpitaux de Paris » de Daniel PENNAC au Th de l’Atelier : Olivier SALADIN nous y mène gaiement à un train d’enfer AA+

18/3 « The assassin » de HOU Hsiao Hsien : lenteurs et fulgurances dans les intrigues de cour de la Chine du IX ème siècle AA

24/4 « La vache » de Mohamed HAMIDI : merveilleux conte sur la douceur de vivre pour qui accepte de jouer le jeu AA+

29/4 « Dalton Trumbo » » de Jay ROACH : magnifique portrait d’un résistant à la chasse aux sorcières « communistes » AA+

30/4 Maison Européenne de la Photographie : SPENGLER, ZACHMANN, JOLY, PRAS : bel accrochage

17/5 « Café society » de Woody ALLEN : très bon cru sur des amours croisées et déçues dans les années 30 AA+

19/5 « Julieta » de Pablo ALMODOVAR : splendide opus autour du sentiment de culpabilité, de la mort, de la mémoire et des femmes (y siempre rojo) AAA

23/5 « Ma Loute » de Bruno DUMONT : sanglante et folle villégiature sur les plages du Nord. Bel exercice de « déjantement » mais qui reste décevant A+

25/5 « Elle » de Paul VERHOEVEN : splendide portrait de femme face à la violence AA+

4/6   « Adopte un veuf » François DESAGNAT : plaisant à regarder mais sans plus faute de scénario cohérant

17/6 « Folles de joie » de Paolo VIRZI : étincelant duo de paumées radieuses en Toscane AAA

18/6 « La loi de la jungle » de Antonin PERETJATKO : louable exercice de farce exotique mal maîtrisée A+

23/6 Fondation VUITTON : on reste sur sa faim avec cette collection chinoise inégale dans un écrin trop vide et inutilement bariolé

27/6 « Tout de suite maintenant » de Pascal BONITZER : beau drame racinien sur les amours et les haines sur fond de finance AAA

11/7 « L’effet aquatique » de Solveig ANSPACH : de la vertu de la piscine et de l’Islande sur la séduction AA+

29/7 « La Tortue rouge » de Michael DUDOK de WIT et les studio GHIBLI : une merveille sur un thème « robinsonien » AAA

3/8   « Comancheria » de David MACKENZIE : lent western moderne, sobre et efficace AA

20/6 « Victoria » de Justine TRIET : faussement à la mode, speedé comme… (14 ans après l’Auberge espagnole) et décevant, malgré les interprètes

24/8 « Frantz » de François OZON : formidable épopée intime sur les pièges du pieux mensonge AA+

4/10 « La danseuse »   de Michael COJA avec SOKO formidable AAA

5/10 « Vania » (Th Vx Colombier) d’après TCHEKOV une adaptation très fine et intelligente servie par une troupe au top AAA

20/10 « Mal de pierres » de Nicole GARCIA d’après le roman de Milena AGUS : belle mise en scène d’une « éducation sentimentale » avortée AA+

21/10 « Ma vie de courgette » de Claude BARRAS : belle réussite d’un « image par image » destiné plus aux adultes qu’aux tout petits AA+

30/10  » Moi, Daniel Blake » de Ken LOACH : de la dureté du modèle THATCHER poussé à bout avec comme seul antidote la bienveillance des petits AA+

6/11 « Le fils de Jean » de Philippe LIORET : de la filiation improbable et du retour d’un « père prodigue » AA+

7/11 « Moka » de Frédéric MERMOUD : recherche d’une vérité trouble au bord du lac Léman AA

8/11 « Poésies ?  » par Fabrice LUCCHINI au Th Malraux : décevant numéro d’humeur (humour ? ) atrabilaire et trop facile (sinon commercial)

14/11 « Les damnés » d’après Luchino VISCONTI : extraordinaire mise en scène servie par une troupe éblouissante sur un thème d’une noirceur sans fond AAA

15/11 « Les contes d’Hoffman » de HOFFENBACH (TransOpéra) : un opéra pas si bouffe avec une distribution et une mise en scène ébouriffante d’efficacité AA

25/11 « La fille de Brest » de Emmanuelle BERCOT : détricotage efficace d’un scandale sans bornes AA+

2/12   Le BAUHAUS et TALLON au musée des ARTS DECO : un mouvement historique et un designer présent dans des domaines multiples AA

7/12   « La Ronde » d’après SCHNITZLER : tableaux pessimistes, érotiques et drolatiques autour d’une recherche de paternité surréaliste AA+

24/12 « Rogue One » nouvel opus de la saga Starwars, se situant entre l’épisode 3 et le 4 (ancien 1) : Plutôt réussi et truffé de clins d’oeils AA

26/12 « Paterson » de Jim JARMUSCH : à propos d’art, de création, d’affect, d’empathie et d’écoute ( bus, bar). Lumineux; Eblouissant ! AAA

2015

6/1 « Timbouctou » de A. SISSAKO : très belle fable sur l’intelligence sensible des gens et la stupidité crasse de ceux qui s’y croient en croyant croire AAA

13/1 « Most violent year » de JC CHANDOR : un thriller soft réussi, dans le NY de 1981, ou les « atrides » du fuel domestique AA

18/1 HOKUSAI au Grand Palais : belle et riche exposition, mais difficilement visible en raison de l’affluence

20/1 Les frères COEN co-présidents du jury du prochain festival 2015 de Cannes

22/1 « Paris Magnum » : la mairie de Paris expose une belle sélection de photos du fonds de l’agence créée en 1944 notamment par CAPA et CARTIER BRESSON

24/1 Après son Pop Club, José ARTHUR nous quitte définitivement

25/1 « La double inconstance de MARIVAUX au Français : splendides mise en scène et interprétation sur un texte annonçant BEAUMARCHAIS et LACLOS AAA

1/2 « Les nouveaux sauvages » de Damian SZIFRON : six histoires où l’on rit jaune sur un humour noir argentin assez iconoclaste AA

2/2 « Sonia DELAUNAY » au MAM : somptueuse exposition de cette amie de KANDINSKY (à ne pas rater, jusqu’au 22 février) AAA

3/2 « Le Maroc contemporain » à l’IMA : vaste panorama des créateurs d’aujourd’hui et de belles découvertes

6/2 « Nina » de André ROUSSIN au Th de Rueil : bonne interprétation pour une agréable comédie de boulevard

11/2 « La famille Bélier » de Eric LARTIGAU : comédie gentillette sur scénario ténu, pas à la hauteur du précédent « Prête moi ta main »

15/2 « Loin des hommes » de David OELHOFFEN : splendide et lent « sentier movie » sur la guerre (Algérie) et ses ravages AAA

21/2 « American sniper » de Clint EASTWOOD : autre opus, plus « US made » sur les horreurs de la guerre (Irak) AA

26/2 « Hipocrate » de Thomas LILTI : les tribulations de deux internes, Vicent LACOSTE et Reda KATEB (excellent, à voir aussi dans « Loin des hommes ») AA

28/2  » Leviathan  » de Anrei ZVIAGUINTSEV : explosion d’une famille dans une société minée par un Pouvoir corrompu et une Église avide de pouvoir AAA

1/3 « Birdman de Alejandro INARRITU : film « plan-séquence », « privatejoke » entre Broadway et Hollywood et performance d’acteurs, pour son meilleur film sans chichi AA

8/3 « Les estivants » de GORKI au Français : après TCHEKOV et avant LENINE, les désarrois d’une bourgeoisie en rupture de cycle AAA

9/3 « Inherent vice » de PT ANDERSON : un « private » années 70, déjanté et hippie, sympathique et incompréhensible à souhait AA

8/4 « Innocence » de Dea LOHER au Français : texte déconstruit, verbeusement sombre, germanique par son lourd didactisme, sauvé seulement par ses interprètes

14/4 « VELASQUEZ » au Grand Palais : riche accrochage de portraits de cour et d’autres, et une Vénus au miroir superbe

15/4 « Ivanov » au Th de l’Odéon : tout y est excellent, texte (bien sûr), mise en scène et interprétation (Micha LESCOT, un Tartuffe russe à codes ) AAA

18/4 « Phoenix » de Christian PETZOLD : magnifique mécanique du doute ou le manipulateur manipulé version 1945 AAA

24/4 « La toilette » au musée Marmottan : la femme devant son miroir ou dans son intimité, de la Renaissance à nos jours AA

25/4 « Taxi Téhéran » de Jafar PANAHI : 13 ans après « Ten » de KIAROSTAMI, une exploration de la société iranienne à partit d’un taxi AAA

26/4 « Caprice » de Emmanuel MOURET : de nouveau un bon cru « rhomerien » sur l’amour, le hasard et les hésitations AAA

9/5   « Historial Jeanne d’Arc » à Rouen : belle mise en scène virtuelle du procès dans les belles pierres de l’évêché

10/5  « Panorama XXL à Rouen : formidable reconstitution de la vue du Capitole dans la Rome du temps de Constantin (+312) AAA

14/5 « Les femmes du bus 678 » de Mohamed DIAB : les tribulations de trois femmes dans une Egypte primitivement phallocrate AA+

8/6    « La loi du marché » de Stéphane BRIZE : belle interprétation sur un scénario sinistre A

9/6    « Bonnard » au Grand Palais : que du beau et du bon, une ode à la femme et à la nature AAA

10/6  « Lucrèce Borgia » de HUGO au Français : splendides mise en scène et interprétation qui font oublier le pompier du grand Totor AA

11/6  « Comme un avion » de Bruno PODALIDES : un aventurier immobile et un déjeuner à la campagne façon Jean RENOIR AA

26/6  « Système Ribadier » de FEYDEAU au Français : toujours la même mécanique de précision servie par des interprètes déchaînes AAA

3/7 « Mustang » de Deniz Gamze ERGUVEN : cinq sœurs à marier dans la Turquie de ERDOGAN AAA

4/7 « Les Minions » une dessin animé assez réussi du studio franco-us de « Moi, moche et méchant »  A

15/7 « Vice versa » par Pixar : brillant (belle leçon psychanalytique) mais un dessin animé plus pour adultes que pour enfants A

16/7 « Isla minima » de Alberto RODRIGUEZ : film noir et poisseux dans l’Espagne post-franquiste et dans un estuaire latifundiste AA

15/9 « Youth » (La giovinezza) de Paolo SORRENTINO : très bel opéra sur la création et la vielliesse, entre « 8 1/2 » et « Sils Maria » AAA

22/9 « Marguerite » de Xavier GIANNOLI : très belle réalisation et bonne distribution si l’on accepte l’interprétation de FROT et la caricature de sa voix A

5/10 « Les bêtises » des soeurs PHILIPPON : belle première oeuvre (après un début caricaturalement gaffeur), réjouissant !!  AA

9/10 « Asphalte » de Samuel BENCHETRIT : un bijou en forme d’OVNI à ne pas manquer AAA

10/10 « Mission impossible-rogue state » de Christopher McQUARRIE : agréable « jamesbonderie » avec dose d’humour bienvenue A

13/10 « La maison de Bernarda Aba » de Federico GARCIA LORCA au Français ou les 5 sœurs de « Mustang » version 1930 en Espagne A

15/10 « L’homme Irrationnel » de Woody ALLEN : des turpitudes du philosophe moraliste, dans la ligne de « Match point »,  pas son meilleur A

26/10  « Coup de chaud » de Raphaël JACOULOT : un village qui perd la boule contre l' »étranger » de l’intérieur A+

27/10 « Belles familles » de JP RAPPENEAU : un CHABROL sur la famille, version enlevée et optimiste AA

28/10 « Mon roi » de MAIWENN : amour fou, bon coup, mauvaise pioche. Film abouti et réussi AA

12/11 « Spectre » de Sam MENDES : 26ème opus en « bonderie », plaisant mais avec moins d’humour qu’avant A

20/11 « Vu du pont » de Arthur MILLER : belle performance sur un texte-remake à Brooklyn de tragédie grecque, sous-titré en italien AA

21/11 « Fatima » de Philippe FAUCON : magnifique mise en perspective d’une famille de femme et ses filles immigrées AA

22/11 « Le tout nouveau testament » de Jaco Van DORMAEL : fantaisie innovante, drolatique et astucieuse de Dieu, sa femme et sa fille AA+

24/11 « Père » de August SRTINDBERG au Français : épouse et filiation, une lutte à mort sur le sujet au sein d’un couple bourgeois désargenté AAA

2/12 « Les rustres » de GOLDONI au Français : des rapports hommes femmes dans la Venise au XVIII ème. Réjouissant et parfait AAA

5/12 « L’odeur de la mandarine » de Gilles LEGRAND : belle triangulaire entre un mutilé de guerre, une infermière indépendante et des chevaux AA+

7/12 « L’hermine » de Christian VINCENT : documentaire réussi avec un LUCHINI parfait sur un scénario inexistant A+

8/12 « Nous trois ou rien » de KHEIRON : splendide odyssée d’une famille iranienne de Téhéran à Paris. A ne pas rater (surtout maintenant) AAA

9/12 « VIGEE LE BRUN » au Grand Palais : parfaite technique du pastel et du portrait au service du Bottin Mondain (essentiellement féminin) de son siècle A+

13/12 « Demain » de Cyrille DION et Mélanie LAURENT : les enjeux de notre civilisation version optimiste malgré la taille des problèmes. Excellent AAA

17/12 « La damnation de Faust » de BERLIOZ (TransOpéra) : magnifique interprétation et mise en scène chahutée mais bien adaptée au mythe AA+

28/12 « Stare Wars opus 7 » de JJ ABRAMS : plaisant mais très bruyant, une bonne reprise (presque un remake) du premier cycle A+

>